Home » Activités » Colloques - cours - conférences » Exposition « Salope »

Exposition « Salope »

ULB_Culture_Expo_SALOPE_pr_reseaux_sociaux

Pourquoi consacrer une exposition à un « mot »? Parce qu’il est un symbole, qu’il est chargé de sens contradictoires et qu’il peut servir à désigner des personnes selon l’angle de la beauté, du désir, du sexe, de l’intelligence, de la bêtise, de la duperie… Il recouvre donc une histoire des pratiques sociales, culturelles et des imaginaires, des représentations, des fantasmes… centré autour de la violence verbale sexiste (nous entendons ce terme comme tout dénigrement portant sur la dimension sexuée et sexuelle d’une personne), qui est condamnable en Belgique depuis le 2 octobre 2014.

À travers le mot salope et ses avatars, c’est proposer une certaine vision de l’histoire des femmes et des attributs/représentations qui leur sont traditionnellement attachées, de la maman à la putain, de l’amazone à la femen, de Gervaise à Nabila, de Marie-Antoinette à Margaret Thatcher. C’est aussi poser un regard sur la fabrique des stéréotypes (de sexe, de classe, de race) préalable à la formation des insultes ; c’est s’interroger sur la manière dont une parole violente, agressive circule et est distribuée ou détournée dans une société. L’insulte comme blessure, parfois mortelle socialement ou comme arme, peut-elle appartenir aux femmes? Dans quel but? Celui d’une prise de pouvoir par la parole? Quelles sont les grandes insulteuses de notre temps? Et les plus insultées?

L’insulte est ainsi un baromètre des normes acceptables en vigueur dans une société: l’exposition se déclinera sous la forme de trois aspects:

  • scientifique: sous la forme d’installations reprenant des listes d’insultes attestées en français et en néerlandais (ce qu’on nomme un corpus) et qui pourra être augmentées par les visiteurs (en français, en néerlandais) ainsi que des panneaux historiques sur certains évènements marquants liés à l’histoire des femmes et de leurs prises de paroles publiques.
  • éducative: sous la forme d’un parcours pour comprendre les mécanismes psychiques et sociaux qui président à l’insulte: pourquoi insulte-t-on? Comment? Dans quel but? À travers des exemples de femmes illustres ou médiatiques, le mécanisme de l’insulte sera décortiqué.
  • artistique: en contrepoint des œuvres d’artistes et plasticiennes interrogeront en miroir, en transgression, en réponse les questions de la violence, du féminin et des tabous. Objets détournés, dessins, photographies, sculptures, installations de 7 artistes contemporains.

> En pratique:
Du 13 novembre au 19 décembre 2015
Vernissage le 12 novembre dès 18h en présence des artistes Tamina Beausoleil, Francois Harray, Lara Herbinia, Cécilia Jauniau, Eric Pougeau, Sara Relvas et Martine Seguy. Performance « Safirat » par la compagnie MLdanse, Tunisie
Salle Allende, campus du Solbosch (bât F1) – 22-24, av. Paul Héger – 1050 Bruxelles. Entrée libre: Lu-Ma/12h-14h – Me-Ve/12h-18h – Sa/14h-18h. Fermé les 2, 11 et 20 novembre
Nocturne des Musées bruxellois le 26 novembre
Visites guidées et livret disponibles sur demande: culture@ulb.ac.be