Home » Université Masaryk de Brno

Université Masaryk de Brno

La co-diplomation avec l’Université Masaryk de Brno est l’une des deux qui existent à ce jour dans le Département de Langues et Lettres (Faculté de Philosophie et Lettres). Dans le cadre de la finalité du Master en Langues et Cultures de l’Europe centrale et du cursus choisi en tchèque, les étudiants de MA 2 ont la possibilité de partir à l’Université Masaryk de Brno. À l’issue du Master, l’étudiant(e) est alors diplômé(e) des deux universités : l’Université libre de Bruxelles et l’Université Masaryk de Brno ; ainsi, elle/il reçoit les diplômes des deux universités.

 

ACCÈS AU MASTER EN CO-DIPLOMATION :

  • De l’Université Libre de Bruxelles : le Master est accessible aux étudiants ayant obtenu le diplôme de Bachelier en Slavistique ayant suivi le cursus de tchèque ou une mineure en tchèque, ou bien sur dossier en fonction du niveau de maîtrise de la langue tchèque.
  • De l’Université Masaryk de Brno : le Master est accessible aux étudiants ayant obtenu le diplôme de bachelier (bakalář) selon les conditions requises par l’Université Masaryk de Brno détaillée sur le site du programme.

 

UN PETIT MOT SUR NOTRE PARTENAIRE : L’UNIVERSITÉ MASARYK DE BRNO

L’Université Masaryk de Brno a été fondée en 1919. Elle contient aujourd’hui 9 facultés et plus de 200 départements et instituts. Au sein de l’Université, la Faculté de Philosophie et Lettres accueille autour de 9000 étudiants dans ses locaux au cœur de la ville de Brno. La Faculté est un foyer incontournable non seulement académique mais aussi culturel et artistique. L’Université en tant que telle est une institution prestigieuse et son système informatique pionnier (IS) facilite les études non seulement des étudiants tchèques mais aussi étrangers.

 

RESPONSABLES

  • à contacter pour des informations supplémentaires
  • à l’ULB Petra James-Křivánková, courriel : petra.krivankova@ulb.ac.be
  • à l’Université Masaryk de Brno : Jan Tlustý, courriel :  TlustyJ@email.cz

 

LE SÉJOUR À L’UNIVERSITÉ MASARYK DE BRNO

Le séjour peut avoir lieu soit au 1er quadrimestre,  soit aux 1 et 2ème quadrimestres de MA 2.

 

PROGRAMME D’ÉTUDES  À  l’UNIVERSITÉ MASARYK DE BRNO:

http://www.phil.muni.cz/wlmk/ et http://seth.ics.muni.cz/ucl/index.php/kavarna

Remarque : En plus des modules proposés, chaque étudiant a un programme adapté en fonction du sujet de son mémoire et de son parcours individuel. Le co-promoteur et coordinateur de programme en République tchèque ainsi que les professeurs participant au programme guident l’étudiant(e) tout au long de son séjour (voir les témoignages).

 

PROGRAMME D’ÉTUDES  À l’UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES :

http://catalogue.ulb.ac.be/prog/MA-SLAV

Remarque : En plus des modules proposés, chaque étudiant a un programme adapté en fonction du sujet de son mémoire et de son parcours individuel, fait à la carte avec les co-promoteurs et coordinateurs de programmes.

 

UNIVERSITÉ DE BRNO EN PHOTOS :

 

LES ACTIVITÉS EXTRAS DANS LE CADRE DE CE MASTER À l’ULB :

TÉMOIGNAGES

Lorsque l’ULB a annoncé son projet d’un Master en Langues et cultures d’Europe centrale, avec un séjour Erasmus inclus dans le programme, j’ai immédiatement su où je voulais aller. Les destinations offertes étaient pourtant déjà très attrayantes : Prague, Budapest, Bratislava, Varsovie… Mais je n’avais qu’une seule ville en tête : Brno.

Pourquoi Brno ? Parce que j’avais déjà eu l’occasion d’y passer deux étés de suite à la Letní škola slovanských studií (Ecole d’été d’études slaves). Parce que j’y avais découvert une ville charmante, à taille humaine, avec une communauté estudiantine active et animée. Parce que des gens de tous horizons y étudient la philologie tchèque pour étrangers, et qu’ainsi, la langue commune entre les étudiants étrangers est souvent le tchèque – et non pas un « Erasmus English » approximatif. J’étais convaincue qu’en passant une année Erasmus à Brno, je parlerais tchèque tous les jours, dans une multitude de situations différentes.

En arrivant sur place, je n’ai pas été déçue. Je travaillais sur un mémoire traitant de l’adaptation littéraire au cinéma ; ainsi, le programme Literatura a mezikulturní komunikace (Littérature et communication interculturelle), avec ses cours sur l’adaptation et l’intermédialité – parmi tant d’autres – s’est avéré parfait pour moi. Oui, au début, on panique un peu quand on est face à une montagne de livres à lire en tchèque ; on se demande si on arrivera un jour à comprendre le professeur qui parle vite et qui n’articule pas particulièrement bien. Mais après quelques semaines, l’oreille s’habitue, la compréhension se fait plus facile, et on s’aperçoit que tout à coup… On se met à parler tchèque à la sauce de Brno, ne parlant plus de « tramvaj » mais de « šalina », ou ne donnant plus rendez-vous aux gens « na České » mais plutôt « na Čáře ».

Les professeurs sont très à l’écoute et font tout pour aider les étudiants étrangers ; du côté des étudiants tchèques, on se fait des amis autant dans le couloir en attendant un cours qu’autour d’une bière dans une hospoda. En plus de tout ça, Brno est proche de tout, et on peut facilement se poser dans un bus Student Agency qui nous amène à Prague, à Vienne, à Budapest… Et cela ne dure jamais plus de quelques heures, donc on a l’occasion de voyager souvent, et beaucoup.

Prenez donc le temps de découvrir l’Université Masaryk et la superbe ville qui l’entoure – je peux vous garantir que vous ne le regretterez pas !