Home » Non classé

Category Archives: Non classé

Focus sur la littérature de jeunesse

The Other’s Language, the Other Language: Jewish Authors Writing in Arabic, Palestinian Authors Writing in Hebrew

L’objectif principal de ce colloque est d’offrir différentes perspectives sur la production littéraire des communautés juives dans le monde arabe, en se concentrant sur l’Irak du XXe siècle et sur des auteurs comme Anwar Shā’ul (1904-1984), Shalom Darwīsh (1913-1997), Isḥāq Bār-Moshe (1927-2003), Samīr Naqqāsh (1938-2004) et Shmuel Moreh (1932-2017).

Les conférences traiteront également de la contribution des auteurs palestiniens à la littérature juive, particulièrement Aṭāllāh Manṣūr (b. 1934), Na’īm’Arāyidī (1948-2015), Anton Shammās (né en 1950) et Sayed Keshua (né en 1975).

 

Ces deux phénomènes soulèvent de nombreuses questions : un auteur juif écrivant en arabe et un auteur arabe écrivant en hébreu sont-ils pleinement reconnus par leurs pairs ?

Dans la plupart des cas, les auteurs écrivent dans leur langue maternelle, ou du moins dans une langue acquise durant l’enfance. Dès lors, dans quelle mesure écrivent-ils dans « la langue de l’Autre » ?

Ces auteurs cherchent-ils forcément à jeter des ponts entre les cultures ? Comment sont-ils considérés au sein de leur propre communauté ? Comment ce choix de langue affecte-t-il leur notoriété ? Quelle est la place des auteurs « bilingues » ?

Plus d’infos dans le document ci-joint: the other’s language program

 

 

Séance inaugurale de la Chaire Tassier 2018-2019: « La construction de la femme artiste » par Madame Geneviève Fraisse

Evaluation des enseignements par les étudiants

La campagne de printemps aura lieu du 19 février au 12 mars.

Toutes les infos via le lien suivant: http://evalens.ulb.ac.be et sur l’affiche ci-dessous

 

La glaneuse de proèmes avec Doina Ioanid

Avis aux Alumni 2016-2017

Chères diplômées, chers diplômés de Master en 2016-2017,

Dans une démarche qualité, nous souhaitons récolter des informations sur le devenir de nos diplômé·e·s. Cette enquête, réalisée par l’Observatoire de la qualité, a pour objet de collecter et de traiter des informations sur votre situation actuelle, 15 ou 18 mois après l’obtention de votre diplôme de master.

Cette année, l’enquête concerne toutes les personnes ayant obtenu un diplôme de master en 2016-2017. En répondant à cette enquête, vous avez l’opportunité de nous informer de votre situation actuelle mais également de nous donner votre avis sur le ou les masters que vous avez suivis au sein de notre faculté. Cela ne devrait pas vous prendre plus de 10 minutes.

Un mail vous a été personnellement adressé le 4/01/2019. Si vous n’avez pas ou plus cet email, vous pouvez contacter l’Observatoire de la Qualité observatoire.qualite@ulb.ac.be  pour recevoir le lien vers l’enquête.

Ces informations seront très précieuses pour notre faculté. En vous remerciant encore pour la confiance que vous nous avez accordée en choisissant notre faculté pour vos études,

Cordialement,

Faculté de Lettres, Traduction et Communication

Représenter le vieillissement dans la littérature de jeunesse, une affaire de transmission ?

Marie-Hélène INGLIN-ROUTISSEAU, Docteur en littérature générale et comparée, Université Paris Nanterre

Discutante : Valérie CENTI, maître-assistante en langue française, Haute Ecole Charlemagne, Liège

Mardi 5 juin 2018 de 12 à 14 heures 

Institut de Sociologie ULB, Avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles

Salle Janne (15ème étage)

Plan d’accès

Entrée libre

Résumé :

La représentation du vieillissement, du passage de la vie à la mort, constitue pour l’enfant un moyen d’appréhender la temporalité. Pareille transformation ne passe pas seulement par la présence de la mort, de la maladie ou de la vieillesse. Dans la littérature de jeunesse, elle se dit aussi à travers une histoire symbolique de la succession des générations, une histoire qui, transmise aux enfants par leurs grands-parents, instaure une temporalité de la filiation.

Pour autant, la restitution d’un tel passé n’est pas simple. La représentation d’une dégradation, d’une décomposition ou encore d’une hésitation dans l’exécution et la véracité du récit, rendent également compte des détériorations de l’âge, reliant la déconstruction du sens à la déconstruction du sujet.

Dès lors, l’absurdité drolatique des situations, la tristesse de la perte dépassée par la reconstruction d’une ascendance, une esthétique de la naissance, de la vie, de la mort et de la renaissance, disent à l’enfant que la vieillesse n’est pas autre chose qu’un point de fuite à partir duquel le sujet se construit, une feuille, une branche, un moment de l’existence dans un cycle,  un arbre qui s’enracine, la certitude que nous habitons tous dans un arbre sans fin.

 

 

Journée Portes Ouvertes à l’ULB

La journée portes ouvertes de l’ULB aura lieu le mercredi 14 mars 2018 (le programme est disponible en pièce jointe). Si vous désirez toutefois plus d’information, rendez-vous sur la page http://www.ulb.ac.be/jpo/progfacltc.html.  Vous pouvez également prendre contact avec les secrétariats compétents http://dll.ulb.ac.be/contact/

Programme de la journée

 

Evaluation des enseignements // Campagne printemps 2017/2018

 

La campagne d’évaluation des enseignements de printemps de l’année académique 2017/2018 a démarré.

Toutes les infos via http://evalens.ulb.ac.be

Langues et cultures à l’ULB : Chine et Japon

Ces 12, 15 et 16 février, rendez-vous au Japon et en Chine (à Bruxelles) !

Le 12 février, de 12h à 15h au Foyer Culturel du campus du Solbosch, un « Après-midi au Japon » mêlant tradition et modernité, permettra de découvrir l’art de la préparation et de la dégustation des sushis, la danse J-Pop et la musique traditionnelle japonaise. Cet après-midi se clôturera avec une cérémonie du thé à 15h.

Les 15 et 16 février, le Foyer Culturel servira de cadre à une immersion en Chine dès 11h. Des enseignants de l’Institut Confucius initieront les visiteurs aux arts de la calligraphie et du découpage de papier traditionnel. Une exposition de dessins du nouvel an chinois « Nianhua » sera également accessible : le 16 février marque en effet le début de l’année du Chien.

Au plaisir de vous y voir !