SLAV – PRESENTATION DE LA FILIERE


IMG_20150821_140931922Les Langues et lettres slaves aujourd’hui

En Belgique francophone, l’ULB est la seule université à dispenser un Bachelier et un Master en Langues et lettres slaves. Tout en gagnant en maturité et en indépendance intellectuelles, les étudiants peuvent ainsi y acquérir une très bonne connaissance de la littérature et de la culture de plusieurs pays slaves (au minimum pour la Russie, la Pologne et la République Tchèque), doublée d’une aptitude à utiliser les langues de ces pays qui connaissent aujourd’hui des mutations profondes. C’est là un atout professionnel considérable, si l’on veut bien prendre en compte le rôle de plus en plus important que prennent les pays de l’Europe centrale et orientale dans le développement de l’Union Européenne et de ses partenariats.

Bachelier et Master en Langues et lettres Modernes, orientation Slaves

La formation en Langues et lettres slaves dispense un apprentissage complet qui associe la maîtrise des principales langues slaves et une connaissance approfondie des cultures des pays de l’Europe centrale et orientale. Elle poursuit deux objectifs : donner une très bonne formation linguistique et initier à la littérature, à la culture et à l’histoire des pays concernés.

Les langues sont étudiées dans une perspective à la fois linguistique et culturelle. Les cours de spécialité étant donnés en langue étrangère, l’étudiant est immergé, dès la première année, dans les langues qu’il étudie. Un socle de culture générale, composé de cours de philosophie, d’histoire et d’histoire de l’art renforce l’aspect humaniste de cette formation. La formation s’attache à développer d’excellentes capacités de communication et de médiation en langues étrangères, en les plaçant dans leur contexte scientifique, social et culturel.

Le Master comprend un tronc commun de 30 ECTS dont un stage de 5 ECTS, 60 ECTS de langue(s) et un mémoire de 25 ECTS. En plus d’un approfondissement des connaissances linguistiques et littéraires acquises pendant le Bachelier, le Master propose trois finalités :

La finalité Perfectionnement en langues slaves s’adresse aux titulaires d’un Bachelier en Langues et lettres modernes, orientation “slaves”. Cette finalité permet d’approfondir les langues étudiées en Bachelier, mais aussi d’aborder l’étude d’une troisième langue. Elle permet aussi un séjour linguistique, dans le cadre des échanges Erasmus, auprès d’une université en Pologne ou en République tchèque et, dans le cadre des accords bilatéraux, auprès d’une université en Russie.

La finalité Russe, pour les débutants, ne requiert aucun pré-requis de langue. Cette finalité permet d’acquérir une solide formation de base en langue et littérature russes. Toute personne intéressée – qui peut justifier d’un niveau de Bachelier – peut donc introduire un dossier en vue d’accéder à cette formation.

La finalité européenne en Langues et Cultures de l’Europe centrale privilégie la maîtrise d’au moins deux langues de l’Europe centrale (polonais, tchèque ou allemand), cette compétence linguistique étant associée à l’étude approfondie des cultures de cette zone géographique. Cette finalité s’ouvre aux étudiants de Langues et lettres modernes (orientation “slaves” et orientation « germaniques ») qui étudient le polonais ou le tchèque ou l’allemand depuis le Bachelier ainsi qu’à tout étudiant qui satisfait aux pré-requis dans l’une de ces deux langues. Cette finalité octroie aussi une co-diplomation  (avec l’Université de Varsovie, de Brno et de Leipzig) de l’étudiant dans les universités partenaires.

Cette finalité inclut un séjour obligatoire dans l’une des universités partenaires (Université de Varsovie, de Brno ou de Leipzig).

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Bachelier en Langues et lettres modernes, orientation slaves ICI, pour la première année de Bachelier, cliquez ICI.

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Master en Langues et lettres modernes, orientation slaves ICI

Les spécificités :

L’ULB est la seule université à dispenser un Master en Langues et lettres slaves en Belgique francophone. Tout en gagnant en maturité et en indépendance intellectuelles, les étudiants y acquièrent une très bonne connaissance de la littérature et de la culture de plusieurs pays slaves, doublée d’une aptitude à utiliser les langues de ces pays sur le terrain. Une population estudiantine dynamique et pluriethnique, des professeurs qui enseignent leur langue maternelle, des lecteurs étrangers, des cours-séminaires animés par des savants de renommée mondiale, un Centre scientifique tchèque, des bourses régulières de séjours linguistiques auprès des universités polonaises attribuées à nos étudiants par le Gouvernement Polonais et en collaboration avec l’Institut Polonais à Bruxelles et une Chaire internationale russe sont autant de raisons pour suivre ce Master à l’ULB. De plus, la finalité européenne en Langues et cultures de l’Europe centrale prévoit un séjour dans l’une des universités partenaires de l’aire géographique et culturelle étudiée.

Les atouts professionnels :

Depuis 1989, grâce à l’élargissement de l’Union européenne et au rapprochement avec les pays de l’Europe centrale et orientale, les perspectives professionnelles se sont multipliées. La maîtrise de deux ou trois langues slaves ainsi qu’une bonne connaissance des réalités sociales et culturelles de l’Europe centrale et orientale ouvrent aux diplômés de ce Master les portes du marché de l’emploi public ou privé. Outre l’enseignement et la recherche, le commerce, l’industrie, le secteur culturel ou tertiaire constituent des débouchés importants. Cette formation donne ainsi accès à des carrières en relations internationales, relations publiques, tourisme, communication multilingue, tant en entreprise que dans le secteur institutionnel.

Implication du décret Paysage (Marcourt):

Légende:

1) Les flèches bleues sont les pré-requis souples (= il est entendu que le cours est pré-requis du point de vue de la matière et de la connaissance mais cela ne vous empêche pas de continuer votre année).

2) Les flèches rouges sont les pré-requis fixes (= si l’étudiant n’a pas réussi le cours en pré-requis, il n’aura pas accès au cours que pointe la flèche rouge).

A savoir qu’il ne faut pas confondre « critère de réussite » qui veut dire que vous avez réussi votre année (il vous faut alors 60 ECTS réussis) avec « l’admission à la poursuite du cursus  » (là, il vous faut au minimum 45 ECTS acquis pour pouvoir accéder aux cours du bloc 2 et la poursuite du cycle) mais votre année n’est pas considérée comme réussie.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

BASLAV

MASLAV