ORIE – PRESENTATION DE LA FILIERE


IMG_20150821_140931922Les Langues et Lettres modernes aujourd’hui

S’orienter vers l’étude des langues orientales, c’est d’abord approfondir et maîtriser l’arabe moderne, une langue commune à 200 millions de personnes, ainsi que le turc, mais aussi découvrir et se familiariser avec le monde arabo-musulman et sa diversité culturelle à partir de deux axes principaux : l’apprentissage des langues d’une part, l’étude de l’histoire ancienne et contemporaine et de la culture orientale d’autre part.

L’Occident entretient depuis des siècles des relations avec le Monde arabo-musulman, et la bonne compréhension de cette civilisation est aujourd’hui indispensable. 

Bachelier et le Master en Langues et lettres modernes, orientation Orientales

Dès la première année, l’étudiant apprend à parler l’arabe dialectal  – utilisé dans la vie de tous les jours en Palestine, en Syrie, au Liban et en Jordanie– mais aussi à lire, écrire et parler l’arabe moderne, utilisé dans les médias et la littérature du Maroc à l’Irak en passant par le Liban. Parallèlement, l’étudiant s’initie progressivement au turc, une autre langue-clé du Proche-Orient. En plus des langues, l’étudiant se familiarise dès la première année avec l’histoire du monde arabo-musulman, du VIIe siècle à nos jours, ses caractéristiques religieuses, sa vie culturelle et notamment son histoire littéraire. Il sera habitué à manipuler des textes de natures très diverses, allant de la presse quotidienne à la littérature classique et moderne. Parallèlement, les cours, dits de civilisation, lui auront aussi permis d’acquérir une solide connaissance de la sphère culturelle liée à ces langues : littérature, histoire, vie politique et sociale, conceptions philosophico-religieuses…

Le Master en Langues et lettres modernes, orientation Orientales offre trois finalités, en plus d’un tronc commun et d’un module d’option à choisir parmi : Monde arabo-musulman et Monde asiatique.

La finalité Monde arabo-musulman – perfectionnement  s’adresse exclusivement aux diplômés du Bachelier en Langues et lettres modernes orientation Orientales. L’étudiant pourra approfondir ses connaissances en privilégiant l’étude du monde arabe et des cultures turque et persane. Comme dans le Bachelier, l’étude de la langue est couplée à celle de l’histoire et de la culture. L’étudiant sera aussi habitué à manipuler des textes de natures très diverses, allant de la presse quotidienne à la littérature classique et moderne.

La finalité Monde arabo-musulman, aucun pré-requis de langue n’est nécessaire. Cette finalité permet d’acquérir une solide formation de base en langues et littératures arabe et turque.

Toute personne intéressée par cette finalité – qui peut justifier d’un niveau d’études correspondant au grade de Bachelier de type universitaire – peut introduire un dossier en vue d’accéder à cette formation.

La finalité Monde chinois – perfectionnement , permet d’approfondir l’étude de la langue et de la culture chinoises.

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Bachelier en Langues et lettres modernes, orientation orientales ICI

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Master en Langues et lettres modernes, orientation orientales ICI

Les spécificités

L’ULB est la seule université de Belgique francophone à dispenser un Master en Langues et Lettres modernes Orientales. Plusieurs cours du Master sont donnés directement dans la langue étudiée, ce qui implique que les étudiants réagissent dans cette langue également. Par ailleurs, ce Master permet également d’aborder les principales autres langues du monde oriental et extrême-oriental (chinois, persan, et turc). En outre, au-delà de l’apprentissage des langues, divers cours à propos de la littérature, des aspects religieux, de l’histoire passée et actuelle sont également proposés aux étudiants.

Les atouts professionnels

Doté d’un Master en Langues et lettres modernes, orientation Orientales, l’étudiant aura acquis une double compétence, linguistique et culturelle. Il pourra certes s’orienter vers la recherche ou l’enseignement au niveau supérieur. Mais la connaissance de l’arabe, ainsi que d’autres langues et cultures orientales, telles le turc, le persan ou le chinois, constitue un atout essentiel dans diverses carrières, en Belgique comme à l’étranger : traduction professionnelle et littéraire, journalisme, diplomatie, institutions européennes, monde associatif, organisations non gouvernementales, entreprises et bien d’autres métiers.

Implication du décret Paysage (Marcourt):

Légende:

1) Les flèches bleues sont les pré-requis souples (= il est entendu que le cours est pré-requis du point de vue de la matière et de la connaissance mais cela ne vous empêche pas de continuer votre année).

2) Les flèches rouges sont les pré-requis fixes (= si l’étudiant n’a pas réussi le cours en pré-requis, il n’aura pas accès au cours que pointe la flèche rouge).

A savoir qu’il ne faut pas confondre « critère de réussite » qui veut dire que vous avez réussi votre année (il vous faut alors 60 ECTS réussis) avec « l’admission à la poursuite du cursus  » (là, il vous faut au minimum 45 ECTS acquis pour pouvoir accéder aux cours du bloc 2 et la poursuite du cycle) mais votre année n’est pas considérée comme réussie.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

BAORIE

MAORIE