LANG – PRESENTATION DE LA FILIERE


IMG_20150821_140931922Les Langues et lettres modernes aujourd’hui

Profondément ancrées dans la réalité socio-culturelle de l’Europe et dans le paysage multiculturel propre à la Belgique, située à la lisière des mondes germaniques et latins, cette filière offre aux étudiants la possibilité d’approfondir deux ou trois langues et leurs cultures respectives.

Ces solides formations linguistiques se complètent par un volet pluridisciplinaire en prise directe sur le monde d’aujourd’hui.

Bachelier et Master en Langues et lettres modernes, orientation Générale: axe de formation

La formation est basée sur l’étude des langues dans une perspective à la fois scientifique et culturelle. Elle s’articule autour de la maîtrise et de la pratique des langues ainsi que de l’histoire des littératures et des cultures (choix parmi deux langue: Langue A: anglais, néerlandais ou allemand. Langue B: arabe, espagnol, italien, polonais, russe, tchèque – et à partir du master le chinois ou le français langue étrangère). La plupart des enseignements sont données dans les langues étudiées, car la prise de note en langue étrangère et la possibilité de s’exprimer oralement et par écrit permettent, par une approche pédagogique d’excellence, de progresser rapidement et d’acquérir, au terme des études une très bonne compétence linguistique dans les langues choisies.

Les compétences linguistiques au niveau A2 sont prérequises pour l’anglais et le néerlandais. (La filière organise des cours préparatoires en anglais, néerlandais et en allemand – de fin août à début septembre – afin de permettre aux étudiants de se mettre à niveau avant d’entamer leur première année d’études. Pour plus d’informations, cliquez ICI).
Aucun prérequis n’est exigé pour les autres langues.

Un socle de culture générale composé de cours de philosophie, d’histoire et d’histoire de l’art renforce l’aspect humaniste de cette formation.

A partir de la deuxième année de Bachelier, le choix est possible entre trois modules d’options:
1) Politicologie (à la VUB – pour ce module, l’étudiant DOIT se présenter au secrétariat de la VUB afin de s’inscrire administrativement auprès de cette institution : pas de frais d’inscription)
2) Communicatiewetenschap (à la VUB – pour ce module, l’étudiant DOIT se présenter au secrétariat de la VUB afin de s’inscrire administrativement auprès de cette institution : pas de frais d’inscription)
3) Approche interdisciplinaire de la littérature, de l’art et de la culture
et les mineures, y compris la mineure en traduction et interprétariat.

En plus d’un approfondissement des connaissances linguistiques et littéraires acquises pendant le Bachelier, centrées sur la maîtrise de deux langues (parmi l’anglais, le néerlandais, l’allemand (langue A) et l’arabe, l’espagnol, l’italien, le russe, le polonais et le tchèque, le chinois ou le français langue étrangère (langue B)), les étudiants ont le choix entre quatre finalités (en Master) :

La finalité Troisième langue permet d’acquérir la maîtrise d’une langue supplémentaire.

La finalité didactique offre les compétences méthodologiques qui permettent d’enseigner dans le secondaire supérieur, mais développe aussi des aptitudes à la formation, à l’argumentation et à la communication de savoirs, recherchées dans de nombreux autres secteurs.

La finalité Contacts linguistiques met l’accent sur les différentes facettes du multilinguisme.

La finalité Etudes nord-américaines offre une connaissance approfondie de la culture des Etats-Unis et du Canada.

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Bachelier en Langues et littératures modernes, orientation générale ICI

Retrouver les conditions d’accès et  le programme de cours du Master en Langues et littératures modernes, orientation générale ICI

Les spécificités

Les étudiants du Master en Langues et lettres modernes de l’ULB peuvent choisir parmi un large éventail de langues (anglais, néerlandais, allemand (langue A, italien, espagnol, arabe, russe, polonais, tchèque et le français langue étrangère (langue B)). Ils peuvent, en outre, bénéficier d’une formation poussée dans une troisième langue comme l’allemand, le polonais, le tchèque, le slovène, le portugais, le roumain, le grec moderne et le turc. Les étudiants de la finalité Contacts linguistiques peuvent suivre des stages en milieu professionnel.

Les cours de littératures donnent l’occasion de s’initier aux cultures extra-métropolitaines (autrichienne, états-unienne, canadienne) et postcoloniales.

Bruxelles, en tant que ville multiculturelle, offre un contexte idéal pour l’apprentissage des langues et des cultures.

Les atouts professionnels

L’excellence du niveau de connaissance acquis dans les langues étudiées ouvre aux diplômés de Langues et lettres modernes les portes du marché de l’emploi public ou privé, dans des domaines extrêmement variés, outre l’enseignement. Le commerce, l’industrie, le culturel ou le secteur tertiaire, non seulement en Belgique mais également à l’étranger, recrutent nos diplômés en Langues et littératures modernes pour des carrières de direction ou de relations publiques, notamment dans des institutions belges et internationales.

Implication du décret Paysage (Marcourt):

Légende:

1) Les flèches bleues sont les pré-requis souples (= il est entendu que le cours est pré-requis du point de vue de la matière et de la connaissance mais cela ne vous empêche pas de continuer votre année).

2) Les flèches rouges sont les pré-requis fixes (= si l’étudiant n’a pas réussi le cours en pré-requis, il n’aura pas accès au cours que pointe la flèche rouge).

A savoir qu’il ne faut pas confondre « critère de réussite » qui veut dire que vous avez réussi votre année (il vous faut alors 60 ECTS réussis) avec « l’admission à la poursuite du cursus  » (là, il vous faut au minimum 45 ECTS acquis pour pouvoir accéder aux cours du bloc 2 et la poursuite du cycle) mais votre année n’est pas considérée comme réussie.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

BALANGµ

MALANG